RATILIO, l’ensemble folklorique de l’Université de Vilnius
 
Šis el. pašto adresas yra apsaugotas nuo šiukšlių. Jums reikia įgalinti JavaScript, kad peržiūrėti jį., responsable de l’ensemble
Mme Kristina Aponavičiūtė, responsable du groupe instrumental
 
Créé en 1968, l’ensemble folklorique de l’Université de Vilnius RATILIO est un des plus anciens ensembles lituaniens.
Les membres de l’ensemble sont les étudiants de l’Université de Vilnius: des philologues, des médecins, des biologues, des physiciens, des mathématiciens, des chimistes, etc. Les membres de l’ensemble apprennent des chansons, des danses et des rondes non seulement en consultant des recueils de folklore. Lors des visites en province, ils essaient de communiquer et de s’enrichir de la tradition ancienne encore vivante auprès des chanteurs populaires, des conteurs des contes, des musiciens. Chaque année presque ils recueillent des faits folkloriques dans tous les coins de Lituanie. Le répertoire de l’ensemble est complété par la plupart des chansons et des danses recueillies pendant ces visites.
Les membres de l’ensemble jouent également des anciens instruments musicaux lituaniens, des ragas (corne), des daudytė (instrument à vent), des skudučiai (instrument composé d’un ensemble de tuyaux sonores assemblés), des kanklės (instrument à cordes) diatonique. L’ensemble orchestral postérieur comprend des bandonéons, des armonika (instrument ressemblant à l’accordéon), des violons, des basedlė (instrument à trois cordes) et d’autres instruments produisant de la musique bien amusante.
L’activitéprincipale de l’ensemble folklorique Ratilio c’est de reprendre et de sauvegarder le patrimoine de la tradition ancienne par le biais des concerts dans de différents coins de la Lituanie, dans des événements de l’Universitéet de la ville de Vilnius ainsi que dans des festivals folkloriques, des célébrations annuelles, des soirées, surtout en encourageant la participation des spectateurs. Pas mal de concerts aux pays étrangers se sont inscrits dans son historique, à savoir des concerts aux États-Unis, au Canada, en Pologne, en Allemagne, et Suisse, en Suède, en France, en Russie, en Finlande, è Chypre, en Italie, en République Tchèque, en Lettonie, etc.
En 1988, l’ensemble de l’Université de Vilnius a publié un disque vinyle nomméLa Lituanie, pays des chanteurs. En 1987, c’est l’apparition de deuxième disque vinyle de Ratilio suivi d’une cassette audio en 1990. Les 35 années de l’activitéinlassable de l’ensemble Ratilio ont abouti à l’apparition de double CD en 2002.
L’ensemble folklorique de l’Universitéde Vilnius Ratilio a éténomméle meilleur ensemble folklorique des jeunes en 2010, et a reçu le prix de l’Oiseau d’or.
 
La musique          Les vidéos          L'album de photos          Achetez notre CD
 
 
L’histoire de la Lituanie en bref
La Lituanie est un de trois pays Baltes.
Le territoire lituanien a été peuplé par les premiers habitants il y a 11 -13 mille ans. C’étaient des tribus Baltes.
En 1009, le nom de la Lituanie a été officiellement noté pour la première fois.
 
Au XIII-XIVesiècle, le Grand-Duché de Lituanie est devenu État guerrier puissant comprenant toute la partie sud-ouest de l’Europe de l’Est.
En 1387, la Lituanie a été baptisée pour devenir, au fur et à mesure, pays catholique européen le plus eloignée vers l’Est.
Pendant 50 années le pays faisait partie de l’URSS.
 
Le 11 mars 1990, un Acte du retablissement de l’État indépendant lituanien a été proclamé. La Lituanie a été la premiere république ex-sovietique ayant déclaré sa séparation de l’Union sovietique.
Le 17 septembre 1991, la Lituanie est devenue membre de l’ONU. Depuis le 29 mars 2004, elle appartient à l’OTAN. Depuis le 1ermai 2004, la Lituanie a adhéré à l’Union Européenne.
 
Fondée en 1579, l’Université de Vilnius est une des plus anciennes et des plus célèbres écoles supérieures de l’Europe Centrale et de l’Europe Orientale. Bénéficiant du rôle de l’unique établissement d’études supérieures lituanien, l’Université influençait beaucoup non seulement la vie culturelle lituanienne mais aussi celle des pays voisins. Elle a également élevé plusieurs générations des scientifiques, des poètes, des acteurs culturels. Pendant plus de 400 ans, l’Université de Vilnius a connu l’apogée et la chute, la renaissance et la clôture. L’histoire de l’Université est très riche et très variée, fortement liée à l’histoire de l’État lituanien ainsi que reflétante toutes les étapes dramatiques de ce dernier. 
 
Le costume traditionnel lituanien
Les costumes traditionnels contemporains sont créés à partir des vêtements de fête des paysans lituaniens du XIXesiècle. Les costumes historiques ont été réinterprétés en se basant sur les restes des vêtements authentiques portés en XIXesiècle. De différentes sources iconographiques et écrites ainsi que les ouvrages les plus récents des chercheurs dans le domaine du costume traditionnel ont été consultés.
Traité comme patrimoine dans nos jours, le costume traditionnel,  à l’époque, était porté à l’occasion des fêtes, on en était fier et conservait soigneusement. Jusqu’au commencement du XXesiècle, les vêtements étaient cousus en main et destinés à une personne concrète. On utilisait des tissus en lin ou en laine de haute qualité produits à la maison et décorés de dentelles et de broderies. À  cette époque ainsi qu’actuellement, les femmes et les jeunes filles aimaient beaucoup de différents objets accompagnant leur habit, appelés accessoires dans l’époque moderne. Chaque jour, elles se couvraient des châles, ceignaient des tabliers et portaient des gilets, tandis que les hommes se coiffaient des chapeaux et se mettaient des rubans tisses à la maison au lieu de leur ceinture. Lors des célébrations, les jeunes filles savaient s’embellir des rubans, des couronnes avec des bandes de tissus, des nuometas (pièce de tissu encadrant le visage et retombant sur le col), des bonnets, des bracelets en tissus, etc. Les hommes mettaient des chapeaux embellis et décoraient de rubans les parties supérieures de leurs bottes. Bien évident que le style du costume traditionnel a été déterminé par la mode de l’époque et par les traditions bourgeoises. L’aspect extérieur des vêtements à l’Est de Lituanie se différait de celui à l’Ouest.
Cinq régions ethnographiques composent la Lituanie, notamment Aukštaitija (Haute Lituanie), Dzūkija, Suvalkija (Sudovie), Žemaitija (Samogitie), Klaipėdos kraštas (la région de Klaipėda). Chaque région a son propre caractère régional se différant des autres par le dialecte, les costumes traditionnels, ses coutumes festives, etc.
Les plus grands contrastes régionaux s’expriment par le costume de fête des femmes. Un costume comprend la coiffure, le gilet, le chemisier, le tablier, la jupe, la ceinture, etc. Dans tout le territoire lituanien les femmes mariées portaient des nuometas (pièce de tissu encadrant le visage et retombant sur le col) ou bien des châles, tandis que les jeunes filles se couvraient des karūna (couronne), des rangė (cercle de rubans tressés) et des galionas (cercle de tissus décoré), etc.
 
L’historique de la musique et de la danse lituaniennes
La grande partie de la musique lituanienne traditionnelle est très archaïque et à destination religieuse, aussi païenne que catholique. Dans le contexte ethnomusical général, la musique lituanienne traditionnelle est attribuée à l’Europe nordique dont l’étendue est proche de celle de la culture de la poterie « cordée » néolithique. La singularité de la musique traditionnelle lituanienne est due à sa position géographiquement intermédiaire entre les peuples habitant la partie l’Est, qui se distinguent par la nature et la mélodie des instruments à cordes (kanklės) et des instruments à vent.
L’histoire du peuple lituanien montre que la vie des ancêtres était étroitement liée aux travaux de terre depuis des siècles. Une exploitation était leur unique source de survie, de soucis et de joie. Les Lituaniens divinisaient la Nature, ils croyaient à la transformation des hommes en arbres, en pierres ou en autres êtres vivants. Tout cela a formé le caractère, l’esprit et l’art populaires.
 
Les chansonsprésentent la plus grande partie du folklore musical lituanien. Les sentiments les plus profonds sont exprimés par la voix et la mélodie. Les chansons du peuple lituanien sont douces, lyriques et tristes dans la plupart des cas. Les paysages, la vie des animaux et des oiseaux sont reflétés dans ces textes. On chante également sur le destin malheureux des orphelins, sur le labour difficile de l’agriculteur, sur les sentiments tendres entre une jeune fille et un jeune homme. Les chansons comprennent beaucoup de comparaisons, on compare la vie humaine à celle des plantes, surtout des arbres, on demande de l’aide des oiseaux et des animaux.
Le rythme des chansons populaires lituaniens est assez compliqué comme si c’était un récit intense changeant et s’avançant toujours. Ainsi, son interprétation est difficile car le mètre varie souvent, il y a beaucoup de points d’orgue. Ce sont les caractéristiques principales transmettant la nature et la singularité des chansons du peuple lituanien.
Les ornements vocaux employés par les Lituaniens sont très variés. Les chanteurs populaires garnissent leur chansons de mélismes en les interprétant de la façon subtile et en ajoutant du coloris émotionnel. Les changements subtils du temps, la variétéde l’intensité vocale sont propres à ces chansons dont unes sont interprétées doucement et délicatement, tandis que les autres solennellement et bravement, bruyamment, ou bien avec du respect religieux. Le rythme des chansons et la maîtrise vocale sont fortement influencés par l’articulation et la façon de prononcer les syllabes accentuées typiques aux dialectes.
La distinction de genres des chansons populaires lituaniennes se base sur leur destinataire. Il est à distinguer quatre types principaux des chansons: sutartinė (chanson à plusieurs voix), giesmė (chant), rauda (composition initiée par des événements angoissants) et daina (chanson au sens restreint).
La musique populaire est composée non seulement des chansons mais également de la musique instrumentale. Depuis des siècles, deux cultures musicales dominaient en Lituanie, à savoir les instruments à corde (à l’Ouest) et ceux à vent (à l’Est). Il est bien possible que cette spécificité instrumentale ait influencé l’évolution vocale. Plus tard, les deux cultures se sont rapprochées, elles ont connu l’apparition de nouveaux instruments musicaux d’autres pays. Les instruments populaires les plus appréciés c’étaient kanklės (instrument à cordes) et birbynė (instrument à vent).
 
Les danses et les jeux du peuple lituanien
L’accompagnement vocal des jeux et des danses correspond d’abord aux rites religieux : aux célébrations annuelles, aux noces, etc. La principale différence repose sur le fait que les jeux, à l’époque, étaient uniquement de la nature rituelle et liés aux croyances anciennes. Après, ils ont perdu leur sens et le but initiaux pour devenir genre apprécié par les enfants. Les danses sont principalement d’origine postérieure et aux fins festifs, introduites souvent à la tradition religieuse et remplaçant ainsi les jeux. Les danses ont connu un grand impact des pays voisins, beaucoup d’éléments de jeux sont devenus leur partie intégrale. Les danses lituaniennes reflètent le caractère calme et modéré du peuple lituanien.